A Paris ou Poitiers, l'escroc faisait peur à ses conquêtes

Ici, vous parlez de tout ce qui vous passe par la tête tant que les Arnaques restent au cœur du sujet: coups de gueules, rigolades... Lâchez-vous !
Avatar du membre
Léon
Scammer Exterminator
Scammer Exterminator
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 août 2016 23:09

A Paris ou Poitiers, l'escroc faisait peur à ses conquêtes

Message non lu par Léon » sam. 3 mars 2018 16:04

Il n’est toujours pas présent à l’audience de l’affaire enfin jugée (elle a déjà été renvoyée à plusieurs reprises). Serge Honga, né à Yaoundé (Cameroun), il y a 37 ans, court toujours dans la nature. A Paris ou à Poitiers, personne ne le sait. Pas même les deux femmes avec qui il a eu une liaison et davantage avec la mère de ses deux enfants n’hésitant pas à le qualifier « de mauvais père ».
“ Mais à force de menaces, je l’ai fait ” Serge Honga est accusé d’escroqueries en récidive. Pas une, mais des dizaines dans lesquelles il a impliqué sa seconde compagne, Laurence (*), à qui il a demandé de faire une vraie fausse carte d’identité au nom de sa première femme.
Laurence n’a jamais eu le couteau sous la gorge pour le faire, rappelle un ministère public agressif face à la prévenue. Celle-ci n’a pu dénoncer la situation au commissariat alors qu’elle déclarait une fausse identité pour la constitution de ce papier administratif. « J’avais peur, se défend-elle. C’était pour moi inimaginable mais à force de menaces, je l’ai fait. » La porte ouverte, pour Honga, à de nombreux autres délits : ouverture de plusieurs comptes bancaires, propositions de faux contrats de travail, fausses adresses pour recevoir les chèques, etc. Le panel de l’escroc est important. Comme la liste des victimes et des montants.
Mais c’est la jeune femme qui se retrouve devant la barre du tribunal correctionnel pour expliquer ses actes délictueux. Une femme « sous emprise », qui a pourtant fait des études universitaires. Et elle travaille dans un secteur particulièrement utile pour la société.
La prévenue ne peut contenir son émotion. Ses déclarations, entrecoupées de gros sanglots, montrent sa naïveté face à son ex-compagnon avec qui elle n’a jamais vécu.
La mère de ses enfants témoigne, elle, d’un homme qui l’«encercle », « me fait surveiller », « m’étouffe ». Honga est « dangereux » pour son conseil, Maître Brugier, qui demande qu’on « l’arrête » au plus vite.
Il a créé, au nom de la mère de ses enfants, grâce aux vrais faux papiers, une société dont celle-ci ignorait l’existence.
Le ministère public ne prend pas en compte l’aspect victime de la prévenue et requiert notamment à son encontre un sursis mis à l’épreuve. Quant à Serge Honga, c’est cinq ans ferme, un mandat d’arrêt, une interdiction définitive du territoire français malgré ses deux enfants.
Maître Coche, défenseur de Laurence, a rappelé l’aspect « déraisonnable d’aligner le sort de Serge Honga » à sa cliente. L’avocat a plaidé le côté psychologique de l’affaire : « Vous jugez une femme concrète. C’est très compliqué de s’opposer à cet homme. » Avant d’interroger le tribunal : « Est-ce que c’est une erreur de parcours ? »
Laurence a été condamnée, par le tribunal, à 8 mois d’emprisonnement avec sursis mis à l’épreuve pendant deux ans, inéligibilité pendant 3 ans. Serge Honga a été condamné à 4 ans d’emprisonnement, 5 ans d’inéligibilité et 10 ans d’interdiction du territoire français.
(*) Prénom d’emprunt.

https://www.lanouvellerepublique.fr/poi ... -conquetes
Plus de croquages ici => http://leoncroqueur.canalblog.com/

jcv43
Modérateur
Modérateur
Messages : 603
Enregistré le : sam. 16 avr. 2016 08:25

Re: A Paris ou Poitiers, l'escroc faisait peur à ses conquêtes

Message non lu par jcv43 » sam. 3 mars 2018 18:39

Les condamnations font rigoler les gars de ce genre. Il n'y a aucun risque qu'il soit expulsé.
De plus, s'il est inéligible, c'est qu'en principe il est français. Dans ce cas, comment peut-il être interdit de territoire? :P

Avatar du membre
Léon
Scammer Exterminator
Scammer Exterminator
Messages : 286
Enregistré le : jeu. 18 août 2016 23:09

Re: A Paris ou Poitiers, l'escroc faisait peur à ses conquêtes

Message non lu par Léon » sam. 3 mars 2018 19:53

C'est vrai, il passera à travers.
J'ai posté cette nouvelle ici pour bien montrer que certain(e)s qui sont considéré(e)s comme escroc ne sont que des gens sous emprises, des mules.
Laurence en fait partie.
Plus de croquages ici => http://leoncroqueur.canalblog.com/

Répondre