[Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Venez chercher de l'aide auprès de la communauté ! Si vous ne savez pas ou poster votre message, faites-le ici.
Avatar du membre
LuminousFlexiloquent
Scam Detective
Scam Detective
Messages : 9
Enregistré le : mar. 24 nov. 2020 07:09

[Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par LuminousFlexiloquent »

Bonjour à toutes et à tous,

Le 21/10, j'ai passé commande de :

- Cooler Master MH670 - Quantité 1 - En stock - 109€96 TTC
- Accuratarus V800 - Quantité : 1 - Sous 7 jours - 79€94
dont écoparticipation 0€46 TTC
Frais de port - 8€95 TTC
TOTAL PAYE 198€85 TTC

Selon l'interface LDLC.com, la commande aurait été expédiée le 25/10, mais je n'ai reçu le bon de commande par mail que le 27/10 sans numéro de suivi que j'ai dû réclamer.

Le 28/10, j'ai reçu par mail la notification d'expédition contradictoire à la date indiquée sur leur interface avec le numéro de suivi.

Dans la même journée le LDLC.com m'a également répondu par mail en m'informant que la commande avait été expédiée avec le numéro de suivi.

Le bon de commande stipulait que la livraison devait intervenir par Colissimo sous 7 jours après la vente et l'expédition de Accuraturs V800 (Réf. S0431545) soit 9 jours ouvrés.

J'ai le regret de constater que je n'ai pas été livré après 4 semaines de délai, et mon paiement a été exécuté le 21/10 jour de la commande, et ce malgré :

- courriels de relance ;
- réseaux sociaux ;
- appels téléphoniques ;

Ils n'ont pas respecté leurs obligations de résultat, à savoir livrer dans les délais, assurer un suivi de l'expédition et informer le client sur le déroulement de la livraison en cas de retard.

Le 5/11, un dossier d'enquête a été ouvert auprès du transporteur concernant le colis.

Depuis, le transporteur a effectué les recherches nécessaires et s'est réservé un délai contractuel maximum de 21 jours dont je n'ai jamais pu donner mon approbation.

LDLC.com m'a interdit de résilier le contrat par le biais de cette enquête auprès du transporteur, cette clause non écrite dans les conditions générales de ventes est abusive conformément au 1er et 2eme alinéas de l'article L. 132-1 du décret 2009-302 du 18 mars 2009 car :

1. Elle prévoyait un engagement ferme de ma part à devoir attendre la date butoir de l'enquête, alors que la réexpédition ou le remboursement de la commande était assujettie à la seule volonté de LDLC.com dont les produits ont toujours été en stock depuis ladite expédition ;

2. Elle autorisait LDLC.com à conserver la somme versée lorsque je renonçais à attendre la date butoir de cette enquête ;

3. Elle soumetait la résolution et la résiliation de l'enquête à des conditions et modalités plus rigoureuses pour moi que LDLC.com ;

4. Elle limitait indûment les moyens de preuve à ma disposition : refus de transmettre le justificatif de bon d'émargement par la Poste du colis, refus de me passer un supérieur hiérarchique, informations contradictioires que celles fournies par la Poste ;

LDLC.com exclut et limite encore sa responsabilité professionnelle encore à ce jour en la déportant sur l'enquête auprès du transporteur, même si cette clause pourrait être en principe valable, je la qualifie également d'abusive en complément de la clause susmentionnée et au vu des mensonges comme quoi le colis aurait été localisé par le transporteur le 13/11 selon LDLC.com, puis à nouveau perdu le 16/11 selon une relance de l'enquête auprès du transporteur dont La Poste m'a été notifié.

En plus de cette clause abusive que j'ai contestée, LDLC.com a abusé de ma confiance, envers qui j'ai confié une somme d'argent qui n'a pas été restituée dans les délais fixés, aussi bien sous forme de réception de la commande que sous demande de remboursement, conformément aux articles 314-1 à 314-4 du code pénal.

Le 18/11, j'ai mis en demeure LDLC.com de me livrer dans le délai de 48H soit 2 jours ouvrés au vu des produits qui étaient disponibles en stock et le LDLC.com refusant depuis le début de l'enquête de me passer un supérieur, ce qui est de droit, malgré les motifs susmentionnés au N°4 de la clause abusive.

Les ayant notifiés la veille du contenu de la lettre recommandée les mettant en demeure et contestant cette clause abusive, ils ont réagi avant l'expédition de mon courrier, distribué et signée le 21/11.
Ne souhaitant pas passer davantage de temps sur ce problème de livraison qu'ils maintiennent "d'indépendant de leur volonté", ils ont mis en place un remboursement de ma commande dans un délai de 7 jours.
J'ai reçu cette notification de remboursement par courriel et non par téléphone, comme prétendu par LDLC.com.

J'ai joint mes coordonnées bancaires, toutefois au vu des clauses abusives non écrites dans les conditions générales de vente qui ont été utilisées pour rejeter les demandes de remboursement depuis le début de l'enquête auprès du transporteur :

J'ai demandé de réduire ce délai de remboursement à un effet immédiat, en leur laissant un délai jusqu'au 23/11/2020 pour que je sois notifié sur mon interface bancaire d'un versement de 198€85 TTC.

Ils n'ont jamais accepté de manière expréssement formulée un remboursement immédiat et n'ont jamais répondu à ma demande de remboursement immédiate.

J'ai réitéré cette demande le 19/11/2020 de manière expréssemment formulée, par tous les moyens possibles de communications dont ils disposent, messages vocaux et notifications SMS comprises.

Le 20/11/2020, j'ai reçu un virement de 189€90. Toutefois :

- ils l'ont viré sur le mauvais RIB et non pas celui que j'ai joint par mail et recommandé ;
- il subsiste une différence de 8€95 correspondant aux frais d'envoi sur une marchandise jamais reçue ;

En conséquence, j'ai saisi la DDPP du Rhône pour la suppression de toute clause abusive et émit le souhait de demander également à un juge de supprimer cette clause abusive contenue dans des contrats proposés aux consommateurs et de déclarer que cette clause est réputée non écrite dans tous les contrats identiques conclus par LDLC.com avec des consommateurs et de lui ordonner d'en informer à ses frais les consommateurs par tous moyens appropriés.

J'ai également saisi 11 associations de consommateurs agréées pour la suppression de toute clause abusive, en leur émettant le souhait de demander au juge civil d'ordonner la suppression de clauses abusives contenues dans des contrats proposés aux consommateurs et sont prêtes à intervenir.

LDLC.com est adhérent chez www.mediateurfevad.fr que j'ai découvert grâce aux associations de consommateurs et ils peuvent disposer, conformément à la Loi, d'un délai de 3 semaines pour examiner la recevabilité de la demande.

Si votre dossier est reçevable, le service du Médiateur a ensuite 90 jours à compter de la prise en charge de votre dossier complet pour proposer une solution amiable à votre litige. Ce délai peut être prolongé mais vous en serez informé.

En connaissance de cause, LDLC.com aurait pu dès le début me rediriger vers eux pour régler à l'amiable ce litige, mais encore une fois ils ont manqué à leur devoir professionnel.
LDLC.com fait partie du Goupe LDLC qui possède également LDLC.pro, Materiel.net, Top Achat, L'armoire de Bébé, Franchise LDLC, L'Ecole LDLC, HardWare.fr, Bimp, Anikop, DLP Connect, LDLC Event, Solaari, BLUESCREEN, LDLC VR Studio.

Pour avoir été client chez Materiel.net et Top Achat avant leur acquisition par le Groupe LDLC, le nombre de produits a explosé en quantité mais pas en qualité.

Beaucoup de leurs produits sont par ailleurs devenus régulièrement disponibles sous des délais de 7, 15 jours, voir en rupture de stock, et les prix ont également explosé, tout est vérifiable sur les archives Internet (archive.org, archive.is/archive.vn) et les témoignages.

Je vous déconseille fortement d'avoir affaire à ces sociétés qui travaillent de manière officieuses ensemble :

- la logistique peut être en incapacité de fournir un justificatif de bon d'émargement par La Poste, quelque soit votre insistance, potientiellement parce que votre commande pourrait avoir été volée dès le départ, en rejetant la faute sur le transporteur ;
- le SAV laisse paraître qu'il est en sous-nombre, vous pouvez tomber plusieurs fois d'affilé sur les mêmes personnes à différentes semaines d'intervalles, ils peuvent être expéditifs selon leur humeur, voir agressifs en vous raccrochant au nez, ils ne vous passeront jamais de supérieur, vous aurez toujours affaire à un mur ;
- ils profitent de l'ignorance des consommateurs sur les nouvelles technologies, il faut toujours prendre garde aux valeurs annoncées par les constructeurs. Celles-ci sont malheureusement rarement fiables, car enjolivées pour des raisons bassement commerciales et leur stratégie fonctionne très bien sur les réseaux sociaux ;

Si néanmoins vous en êtes client, libre à vous, mais surveillez bien les délais et les suivis avec 17track.net, en cas de retard de livraison, ne perdez pas votre temps pour résoudre votre contrat avec eux conformément aux dispositions de l'article L.216-2 du code de la consommation, n'attendez pas la date butoir de l'enquête qu'ils pourraient ouvrir : elle n'aboutira jamais.

Vous aurez beau dire que le contexte actuel des évènements que nous traversons est exceptionnel, cela n'est ni nouveau, ni un prétexte, ce n'est qu'un argument de plus pour profiter de vous et cela continuera même après.

LDLC.com va trop loin.

Je vous remercie par avance de vos réponses.
Modifié en dernier par Mad94 le mar. 24 nov. 2020 13:13, modifié 2 fois.
Raison : Dates corrigées
La confidentialité compte que vous ne blessiez pas les gens
Mad94
Modérateur
Modérateur
Messages : 427
Enregistré le : jeu. 14 avr. 2016 09:45

Re: Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par Mad94 »

Bonjour,

LuminousFlexiloquent a écrit : mar. 24 nov. 2020 07:29 Je vous remercie par avance de vos réponses
Ce serait avec plaisir, mais quelle est votre question ?
Avatar du membre
LuminousFlexiloquent
Scam Detective
Scam Detective
Messages : 9
Enregistré le : mar. 24 nov. 2020 07:09

Re: Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par LuminousFlexiloquent »

Mad94 a écrit : mar. 24 nov. 2020 09:40Ce serait avec plaisir, mais quelle est votre question ?
Rebonjour,

En effet je n'ai pas posé de question car il s'agit surtout d'un témoigagne et d'un partage de mon expérience.

J'ai d'ailleurs renommé le sujet, il serait peut-être plus approrié qu'il soit déplacé dans la section Sites internet (Marchands, services, annuaires, administrations...)

Comme je viens de m'inscrire, je ne connais pas encore très bien le forum, je vous prie de bien vouloir m'excuser.

Néanmoins j'ai quand même quelques questions : ma situation est figée, aucun dialogue n'est possible et leur médiateur a des délais assez conséquents (4 mois en tout...), est-ce quelqu'un y voit un moyen de me dépêtrer de ce litige ?

Paraît-il que l'on peut déposer des avis/feed-back sur certains sites afin d'être démarché par d'autres médiateurs ?

Si cela est possible, auriez-vous des pistes à me conseiller ?

En vous remerciant.
La confidentialité compte que vous ne blessiez pas les gens
Mad94
Modérateur
Modérateur
Messages : 427
Enregistré le : jeu. 14 avr. 2016 09:45

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par Mad94 »

Quelques remarques :
LuminousFlexiloquent a écrit : mar. 24 nov. 2020 07:29 LDLC.com est adhérent chez www.mediateurfevad.fr que j'ai découvert grâce aux associations de consommateurs
(...)
En connaissance de cause, LDLC.com aurait pu dès le début me rediriger vers eux pour régler à l'amiable ce litige,
Euh ..., cette possibilité de faire appel à un médiateur de la FEVAD est inscrite noir sur blanc dans leurs CGV, paragraphe 15 - stipulations finales ! https://media.ldlc.com/pdf/ldlc/fr/fr/cgv.pdf
Conformément aux dispositions du Code de la consommation concernant le règlement amiable des litiges, Notre Société adhère au Service du Médiateur du e-commerce de la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) dont les coordonnées sont les suivantes : 60 rue de la Boétie – 75008 Paris– http://www.mediateurfevad.fr. Après démarche préalable écrite des consommateurs vis-à-vis de Notre Société, le Service du Médiateur peut être saisi pour tout litige de consommation dont le règlement n’aurait pas abouti. Pour connaître les modalités de saisine du
Médiateur : http://www.mediateurfevad.fr/index.php/ ... sommateur/
Vous ne pouvez donc pas utiliser cet argument :(
Mad94 a écrit : mar. 24 nov. 2020 09:40 LDLC.com m'a interdit de résilier le contrat par le biais de cette enquête auprès du transporteur,
Comment cette "interdiction" vous a-t-elle été stipulée ? En avez-vous une preuve écrite ?
C'est d'autant plus surprenant que cela contrevient à leurs CGV (paragraphe 7 - délais de livraison) et à la loi !
En cas de retard de livraison, vous pouvez résoudre le contrat conformément aux dispositions de l’article L.216-2 du code de la consommation
LuminousFlexiloquent a écrit : mar. 24 nov. 2020 12:01 j'ai mis en demeure LDLC.com de me livrer dans le délai de 48H
(...)
réduire ce délai de remboursement à un effet immédiat
Lorsqu'on formule ce type de demande, il faut que ce soit réaliste, ce qui n'est pas le cas ici !
LDLC ne pouvait donc pas prendre vos demandes en compte.
O'Taquet
Scammer Killer
Scammer Killer
Messages : 190
Enregistré le : mer. 30 août 2017 09:18

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par O'Taquet »

Bonjour,
Le 20/11/2020, j'ai reçu un virement de 189€90. Toutefois :

- ils l'ont viré sur le mauvais RIB et non pas celui que j'ai joint par mail et recommandé ;
- il subsiste une différence de 8€95 correspondant aux frais d'envoi sur une marchandise jamais reçue ;

Vous avez donc été remboursé dans le délai imposé par la loi. Il ne vous reste plus qu'à demander via le médiateur le remboursement des frais de port.
Les délais sont souvent longs mais les voies de recours existent bel et bien ...

Bien à vous.
Avatar du membre
LuminousFlexiloquent
Scam Detective
Scam Detective
Messages : 9
Enregistré le : mar. 24 nov. 2020 07:09

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par LuminousFlexiloquent »

Comment cette "interdiction" vous a-t-elle été stipulée ? En avez-vous une preuve écrite ?
C'est d'autant plus surprenant que cela contrevient à leurs CGV (paragraphe 7 - délais de livraison) et à la loi !
Cela a été stipulé par téléphone et par mail, je n'ai jamais eu de réponse expréssement formulée.
Il a fallu que j'envoie un courrier recommandé pour qu'ils réagissent avant même son expédition.
Lorsqu'on formule ce type de demande, il faut que ce soit réaliste, ce qui n'est pas le cas ici !
LDLC ne pouvait donc pas prendre vos demandes en compte.
Un virement SEPA prend 2 à 3 jours ouvrés, voir 4.
Cependant les professionnels disposent d'une option type SWIFT qui leur permet d'effectuer un virement en 10 minutes.
C'est tout à fait réaliste.
Vous avez donc été remboursé dans le délai imposé par la loi. Il ne vous reste plus qu'à demander via le médiateur le remboursement des frais de port.
Les délais sont souvent longs mais les voies de recours existent bel et bien ...
Le délai prend fin aujourd'hui à 16h37.
Les frais de transport n'ont toujours pas été remboursés.

Je viens ajouter un élément qui s'est déroulé hier :

Je leur ai publié un avis négatif sur un site sous pseudonyme, sans citer de personne physique.
Ils ont répondu par mon nom et prénom, mais ils ont bien pris garde à parler au conditionnel pour ne pas entrer dans la diffamation...

Néanamoins c'est une violation des lois RGPD, choisir un pseudonyme avec un VPN et une adresse email alternative n'est pas un acte neutre non encadré par des règles juridiques.

J'ai donc contacté le site web en question, la Datatysilnet qui est l'équivalent de la CNIL au Danemark étant donné que le siège social de ce site web est au Danemark et Amazon Web Services chez qui ce site web est hébergé.

Je veux que mon nom soit supprimé et non référencé par les moteurs de recherche, je pourrai retirer l'avis, mais je ne suis pas du genre à me soumettre aux violations de la vie privée, vous n'avez qu'à lire ma signature...

Edit : je viens de de constater avoir été remboursé le 23/11 en totalité.
La confidentialité compte que vous ne blessiez pas les gens
O'Taquet
Scammer Killer
Scammer Killer
Messages : 190
Enregistré le : mer. 30 août 2017 09:18

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par O'Taquet »

LuminousFlexiloquent a écrit : mer. 25 nov. 2020 16:25 Edit : je viens de de constater avoir été remboursé le 23/11 en totalité.


:lol:

Tout est bien qui finit bien ! :D Alors pourquoi tout ce tintamarre ? ;)

Bien à vous.
Avatar du membre
LuminousFlexiloquent
Scam Detective
Scam Detective
Messages : 9
Enregistré le : mar. 24 nov. 2020 07:09

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par LuminousFlexiloquent »

O'Taquet a écrit : mer. 25 nov. 2020 19:16:lol:

Tout est bien qui finit bien ! :D Alors pourquoi tout ce tintamarre ? ;)

Bien à vous.
Oui enfin... mais cette nouvelle histoire de RPGD n'est pas réglée. :lol:
Cela peut prendre jusqu'à un mois pour que l'hébergeur du site en question, la Datatysilnet ou Amazon Web Services donne une réponse.
Faute de quoi il faudra que je signale le site et LDLC.com à la CNIL.
Et tant que je ne serai pas dédommagé pour avoir été mené en bateau pendant 5 semaines, je continuerai à salir l'image de LDLC.com, ils finiront par craquer.
La confidentialité compte que vous ne blessiez pas les gens
Mad94
Modérateur
Modérateur
Messages : 427
Enregistré le : jeu. 14 avr. 2016 09:45

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par Mad94 »

Bonjour,

Même si votre colère peut sembler compréhensible, il me paraît nécessaire de souligner certains points.
LuminousFlexiloquent a écrit : ven. 27 nov. 2020 00:48 Et tant que je ne serai pas dédommagé pour avoir été mené en bateau pendant 5 semaines
:?: :?: :?:
Sur quel texte de loi voulez-vous vous appuyer pour faire une telle demande ?
Si vous comptez vous référer à l'article 314-1 du code pénal comme évoqué, vous vous trompez totalement ! https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id ... rmin%C3%A9.

LuminousFlexiloquent a écrit : ven. 27 nov. 2020 00:48 je continuerai à salir l'image de LDLC.com,
Attention à ce que vous écrivez !!!
Vous semblez ignorer que "salir quelqu'un" signifie le calomnier ... et là, c'est vous qui tombez sous le coup de la loi ! :mrgreen:

LuminousFlexiloquent a écrit : ven. 27 nov. 2020 00:48 ils finiront par craquer.
Vous y croyez vraiment ? :lol:

Attention à l'histoire de l'arroseur arrosé : pour pouvoir s'embarquer dans la croisade que vous envisagez, il est pour le moins nécessaire de se munir de biscuits légaux et donc être appuyé par des professionnels du droit !
Avatar du membre
LuminousFlexiloquent
Scam Detective
Scam Detective
Messages : 9
Enregistré le : mar. 24 nov. 2020 07:09

Re: [Témoignage] Litige transport et livraison LDLC.com

Message non lu par LuminousFlexiloquent »

Mad94 a écrit : ven. 27 nov. 2020 05:56:?: :?: :?:
Sur quel texte de loi voulez-vous vous appuyer pour faire une telle demande ?
Si vous comptez vous référer à l'article 314-1 du code pénal comme évoqué, vous vous trompez totalement ! https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id ... rmin%C3%A9.
L'abus de confiance est le fait par une personne de détourner, au préjudice d'autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu'elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d'en faire un usage déterminé.

En effet ce n'est pas possible de le prouver mais l'argent encaissé peut avoir servi entre temps à des investissements pour acheter des produits pour le Black Market, Noël et l'augmentation des salaires.

Ce n'est pas à moi de le prouver, mais j'ai le droit de douter, que oui, avant d'être totalement remboursé mon argent aurai pu changer de trésorerie.
Mad94 a écrit : ven. 27 nov. 2020 05:56Attention à ce que vous écrivez !!!
Vous semblez ignorer que "salir quelqu'un" signifie le calomnier ... et là, c'est vous qui tombez sous le coup de la loi ! :mrgreen:
Il s'agit d'une personne morale et non physique, et la calomnie en tant que telle n'est pas définie dans la Loi, c'est la dénonciation qu'il l'est :

La dénonciation calomnieuse est définie dans l’article 226-10 du Code pénal, qui dispose que :

« La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact ».


J'ai le droit de raconter mon expérience basée sur des faits réels, expliquer aux gens comment s'en dépêtrer si ils font face à des problèmes similaires avec eux et de continuer à leur dire de boycotter cette enseigne, il n'y a derrière absolument aucune intention d'entraîner des sanctions envers une personne physique déterminée.

Si la loi ne le permettait pas, je pense que la moitié des gens seraient déjà en prison pour avoir calomnié des grands groupes, des banques, des médias et l'Etat, mais je ne veux pas rentrer dans ce débat de liberté d'expression, ce serait HS.

Et dans le doute je pourrai avoir tendance à parler au conditionnel car les puristes pourraient avoir du mal à répondre quoi que ce soit...
Mad94 a écrit : ven. 27 nov. 2020 05:56Vous y croyez vraiment ? :lol:
Je connais très bien LDLC.com, je sais comment ils fonctionnent, comment ils essaient d'effacer leur image négative et mettre en avant leur image positive.
Mad94 a écrit : ven. 27 nov. 2020 05:56Attention à l'histoire de l'arroseur arrosé : pour pouvoir s'embarquer dans la croisade que vous envisagez, il est pour le moins nécessaire de se munir de biscuits légaux et donc être appuyé par des professionnels du droit !
Rassurez-vous je suis très bien entouré, je sais quelles limites ne pas dépasser, et je sais aussi ce qui peut paraître inéthique mais non encadré par la Loi donc légal.

La Loi est bête et méchante, mais plutôt bête et lente que méchante.
La confidentialité compte que vous ne blessiez pas les gens
Répondre